Les 5 conseils pour survivre à la lecture d’un texte à la cérémonie

5-conseils-pour-lire-un-texte

Parler en public peut être une vraie source d’angoisse pour certaines personnes et lorsque les futurs mariés vous demandent, en tant que témoin, de lire un texte à la cérémonie, vous pouvez vite céder à la panique.

Enlevez-vous de la tête vos mauvaises pensées : je vais être toute rouge, je vais bafouiller, on ne va pas m’entendre, je vais avoir l’air ridicule et j’en passe !

Bon déjà on se détend car on évite déjà un autre problème qu’est la rédaction d’un texte, puisque là on vous donne un texte déjà écrit, il n’y a qu’à le lire devant les mariés et leurs invités.

Alors on respire, on fait le vide et on se PRE-PA-RE !

Voici les 5 conseils qui vous permettront d’assurer dans la lecture de votre texte et de vous en sortir avec les honneurs 😉

  1. S’entraîner avant

Eh oui ! Plus vous lirez votre texte, plus vous le connaîtrez et moins il vous impressionnera. Bon encore faut-il que les futurs mariés vous le donne suffisamment en avance pour que vous ayez le temps de vous entraîner à le lire 🙂 S’ils traînent un peu, n’hésitez pas à leur demander le texte et à leur dire que vous vous sentirez plus à l’aise le jour J si vous pouvez en prendre connaissance quelques jours avant la cérémonie.

  1. Faire des annotations pour les pauses ou les découpages de phrases

Vous n’êtes pas là pour imiter Julien Lepers dans Question pour un champion (beaucoup plus drôle que Samuel Etienne mais là n’est pas le sujet :D) et gagner un prix de rapidité donc prenez votre temps ! Pour se débarrasser de ce moment pénible, on peut avoir tendance à parler très vite et sans respirer. C’est le meilleur moyen pour que personne ne comprenne ce que vous venez de racontez et que vous passiez pour la dilettante ou la stressée de service. Alors on décortique le texte et on se note les moments où on respire. Et on prend vraiment le temps de respirer pour le coup, ne faites pas ça en apnée, vous n’allez pas tenir J Notez aussi le découpage de phrases si vous lisez le texte à plusieurs, ça évitera d’aller trop loin si vous êtes prise dans votre élan.

  1. Ne pas oublier son texte

On ne parle pas ici de l’apprendre par cœur, bien trop fastidieux, surtout pour des textes religieux ! Mais de ne pas oublier votre petit papier avec le texte écrit dessus 🙂

Si certaines préfèrent apprendre le texte par cœur et le réciter de mémoire, foncez ! Mais pour les autres, n’oubliez pas votre texte, surtout si vous l’avez écrit à la main ou fait des annotations. Ce serait dommage d’être obligée de récupérer le texte auprès de Tata Germaine qui veut bien vous prêter le livret de cérémonie et de vous ajouter une source de stress.

  1. Regarder les gens

Les personnes qui n’aiment pas parler en public ont parfois tendance à rester les yeux rivés sur le texte et à ne jamais soulever la tête de peur d’être déstabilisées. C’est vrai que c’est plus rassurant de lire son texte en faisant abstraction de son environnement. Seulement voilà, vous n’êtes pas là pour une soutenance de mémoire ou une présentation professionnelle, vous êtes là pour le mariage de votre BFF et c’est important de lire le texte pour les futurs mariés. Alors faites l’effort de lever un peu la tête, de décrocher vos yeux de votre texte et de regarder les mariés et leurs invités. Votre prestation n’en sera que plus touchante et naturelle.

  1. Parler fort et distinctement

Quand on n’est pas à l’aise avec le fait de parler en public, on parle naturellement bas et dans sa barbe. Si vous avez un micro, c’est déjà un problème de réglé mais si vous n’en avez pas, pensez à parler suffisamment fort pour que tous les invités puissent vous entendre. Essayez également de parler distinctement et de ne pas mâcher vos mots, ce qui peut être assez désagréable pour les invités, surtout si vous avez un micro en fait 🙂

Bref avec un peu de pratique et beaucoup de maîtrise de soi, vous verrez que ce n’était pas si terrible que ça 🙂 Et puis, qui sait, cela pourra faire naître en vous une vocation de grande oratrice !

 

Laisser un commentaire