Comment bien s’entendre avec les autres témoins ?

photo-converses-Andrew Itaga-biensentendreaveclesautrestemoins

En voilà une bonne question ! Vous êtes sur un petit nuage, la future mariée vous a demandé d’être témoin à son mariage. Vous y voyez une marque de confiance et d’estime, et vous êtes très touchée par cette marque d’affection. Seulement voilà, vous n’êtes sûrement pas la seule à avoir été choisie comme témoin par la future mariée… Si c’est le cas, veinarde, vous aurez une grande responsabilité sur les épaules mais aussi beaucoup plus de libertés. En tout cas, passez votre chemin, cet article n’est pas pour vous.

Dans la plupart des cas, la future mariée choisit 2 ou 3 personnes de confiance comme témoins. Souvent les personnes se connaissent très bien, et tout fonctionne pour le mieux. On vous le souhaite vivement, c’est toujours plus simple d’organiser un EVJF ou une cérémonie, d’entourer et d’aider la future mariée quand vous le faites avec une personne que vous connaissez bien et avec qui vous vous entendez à merveille.

Il arrive cependant que la future mariée choisisse des personnes qui comptent pour elle mais qui ne se connaissent pas car n’évoluant pas dans la même sphère. C’est le cas quand sont choisis comme témoins des membres de la famille, des amies d’enfance et des amies proches par exemple. Et là, ça peut matcher sans problème ou être beaucoup plus compliqué … Chacun ayant sa propre vision de la future mariée et sa propre vision du rôle de témoin, les discussions peuvent s’avérer tendues …

Afin que votre rôle de témoin ne soit pas une contrainte et une bataille constante avec les autres témoins, adaptez votre comportement en fonction de votre interlocuteur :

  • La témoin qui croit connaître la future mariée mieux que vous: ne vous braquez pas et faites preuve de diplomatie, vous arriverez à faire passer vos idées et à lui faire comprendre que vous connaissez aussi très bien la future mariée.
  • La témoin qui impose ses idées : là encore, tout passe par la communication. Faites-lui comprendre que vous êtes plusieurs témoins et que chaque avis compte autant que le sien.
  • La témoin qui ne s’implique pas : bon là, c’est plutôt facile à gérer pour vous (du moment qu’elle vous laisse tranquille), bien que vous supportiez toute la responsabilité sur vos petites épaules. L’autre version, beaucoup plus ennuyeuse celle-là, est celle de la témoin qui ne s’implique pas mais critique systématiquement toutes vos idées. Pour celle-là, on vous autorise à la remettre à sa place, faut pas exagérer non plus !
  • La témoin qui vous met des bâtons dans les roues : celle-là est redoutable ! De façade, elle est plutôt sympa et vous montre qu’elle collabore avec vous mais dans votre dos, elle saborde tous vos plans. Soyez plus maligne qu’elle et mettez-là devant ses propres incohérences, ça se calmera assez vite.

 

Et pour finir, quelques conseils d’amis pour évitez une guerre des tranchées :

  • Prenez contact rapidement avec les autres témoins et présentez vous. Il est toujours appréciable de voir que vous vous impliquez dans l’organisation du mariage et que vous comptez collaborer avec les témoins.
  • Donnez votre avis et faites preuve de diplomatie quand vous n’êtes pas d’accord.
  • Sachez faire des compromis : vous tenez absolument à une destination pour l’EVJF, ne lâchez rien, mais écoutez et acceptez les propositions d’activités par exemple.
  • Soyez positive et relativisez ! Ne vous prenez pas la tête avec des détails, des remarques ou des critiques, n’oubliez pas que c’est le bonheur de la future mariée qui est en ligne de mire, pas le vôtre. Et si les autres témoins vous font des misères, dites vous que ce n’est que l’histoire de quelques mois et que vous n’êtes pas obligées de les revoir après le mariage !

Laisser un commentaire